Les startups Fintech Ayannah et ECAPS fusionnent; Une entité basée à Singapour lève jusqu’à 50 millions de dollars US, un garage

Les startups Fintech Ayannah et ECAPS fusionnent; Une entité basée à Singapour lève jusqu’à 50 millions de dollars US, un garage


Le fournisseur de services financiers numériques basé à PHILIPPINES Ayannah et la société de paiement basée en Inde Electronic Cash and Payment Solutions (S), mieux connue sous le nom d’ECAPS, ont fusionné, avec des plans pour lever 30 à 50 millions de dollars américains dans un cycle de série B. (voir la note de modification)

L’entité fusionnée, appelée Ayannah Global, est basée à Singapour et vise à fournir des services financiers numériques abordables et accessibles à la classe moyenne en pleine croissance en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.

Le groupe n’a pas divulgué la valeur de la transaction. Ayannah Global sera dirigée conjointement par les co-chefs de la direction Miguel Perez, ancien PDG d’Ayannah, et Praveen Suri, ancien PDG d’ECAPS.

Ayannah et ECAPS ont collectivement collecté 18 millions de dollars américains auprès des sociétés de capital-risque Wavemaker Partners, Golden Gate Ventures et 500 Startups, et de plusieurs grands family offices à travers l’Asie.

Le banquier chevronné Ray Ferguson a été nommé président d’Ayannah Global. M. Ferguson préside également l’assureur numérique Singapore Life et est le partenaire fondateur de Caber Partners, un gestionnaire de fonds et cabinet de conseil axé sur les technologies financières basé à Singapour. Avant cela, il a passé plus de 17 ans chez Standard Chartered, où il a occupé des postes de directeur général en Asie et au Moyen-Orient.

Créée en 2010, Ayannah a développé une plate-forme pour des services allant des paiements, des envois de fonds, des assurances et de la télémédecine. Un de ces produits est PanaloCare, un régime d’assurance-hospitalisation lancé en partenariat avec AXA, qui accompagne l’assuré avec un complément de revenu journalier en cas d’hospitalisation.

ECAPS est un fournisseur de solutions financières basé à Bengaluru qui répond aux besoins des migrants nationaux et des populations non bancarisées en Inde depuis 2013. Il se concentre sur les transferts d’argent nationaux, les paiements de factures de services publics, les recharges et les billets de voyage. Elle compte plus de 1 500 distributeurs et 30 000 détaillants et a réalisé plus de 12 millions de transactions.

L’entité fusionnée devrait toucher plus de 10 millions de clients, principalement aux Philippines et en Inde. Ayannah Global a l’intention d’étendre sa suite de solutions fintech pour des clients en Indonésie et au Vietnam. Il élargira également sa gamme de produits actuelle pour couvrir le segment interentreprises.

Le groupe a déclaré qu’il voyait une demande accrue pour sa plateforme bancaire ouverte et de distribution omnicanal au milieu de la pandémie de Covid-19. La demande est venue principalement des banques, des prêteurs et des assureurs qui ont besoin de déployer rapidement des services numériques.

Ayannah Global prévoit d’inclure à terme des produits d’épargne et d’investissement dans sa plate-forme bancaire ouverte omnicanal.

Le groupe a également lancé Kaya, une place de marché numérique reliant les clients et les entrepreneurs de la classe moyenne aux banques, aux prêteurs et aux assureurs aux Philippines. Il lancera des versions de la plateforme en Inde, en Indonésie et au Vietnam plus tard cette année.

Note de modification: Une version antérieure de cet article indiquait le nom d’ECAPS comme Equity Capital Advisors. La source a depuis précisé que le nom a été changé pour Electronic Cash and Payment Solutions (S).





2020-06-08 10:17:12

Source link

A voir aussi:

 



Laisser un commentaire

TELECHARGER LE GUIDE DE 
LA SOCIETE A HONG KONG !